Voyage

Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Pin
Send
Share
Send
Send


Nous sommes confrontés à la plus courte étape de tousRwenzori. Juste 5 kilomètres et pas beaucoup d'irrégularités. Pure phase d’acclimatation et surtout de réserver toute l’énergie possible pour la prochaine étape. Une étape très difficile et où nous aboutirons au rêve d'escalade Pic Margherita du camp de Margherita.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Rwenzori - Cinquième étape. Hunwick's - Camp Margherita

L'étape suivante est un simple compteur d'accumulation de fatigue et de comportement en hauteur. Nous sommes à peine séparés 4 heures entre le camp Hunwick et celui de Margherita. Ce dernier célèbre parce que le princeLuigi Amadeo di Savoia Il l'a pris comme base pour son ascension en 1906.


Rwenzori - Étape 5. Du camp de Hunwick au camp de Margherita - Carte

En ce jour, la pluie nous respectera pour laisser place à un brouillard très épais qui nous laissera sans visibilité à mi-chemin. En tout cas, les 2 premières heures sont les plus belles de toute la scène.

Cinquième étape de Rwenzori

  • Distance: 5km
  • Le temps: 4h
  • Ascension totale: 710m
  • Descente totale: 170m
  • Altitude minimale: 3974m
  • Altitude maximale: 4485m

Faites partie du camp de Hunwick de bonne heure. Bien qu’il s’agisse d’une étape courte, nous devons nous rendre rapidement au camp de Margherita car l’étape du lendemain commence très tôt, entre 2 et 3 heures du matin.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Avant nous, nous avons une journée avec des intervalles nuageux à première vue, mais le Mont Baker 4843m reste caché. Nous quittons le camp en empruntant un chemin qui mène à une longue passerelle en bois. Cela a été vu depuis le camp et vous emmène au bord d'une rivière qui se termine plus tard dans le lac en dessous Kitandara.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Sur le premier lac Kitandara le Mount Stanley C'était complètement réfléchi. Bonne chance à nous puisque c'était au bon moment que la lumière du soleil nous a quittés ce jour-là. C’est aussi l’emplacement du camp Kitandara (4020 m), géré par les expéditions de Services d'alpinisme Rwenzori.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Même le camp de Kitandara borde simplement le lac. De là, vous montez une pente légèrement glissante pour atteindre le deuxième lac Kitandara. C'est à ce moment-là que nous avons atteint un épais brouillard et que, pendant l'heure qui a suivi, pratiquement collée au mur du mont Baker, notre visibilité était nulle.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Avec l’épaisseur du brouillard surmonté, mais avec une visibilité d’environ 100 m, nous approchons progressivement du passage de Scott et nous avons à peine 30 minutes pour nous rendre au camp de Margherita. Alors que la journée continuait et que notre acclimatation était satisfaisante, nous avons accéléré le rythme mais de manière intelligente. Prendre plus d'air que d'habitude et sans faire d'effort extrême.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Arrivés à Scott Pass, à environ 4330 m d'altitude, nous avons décidé de ne pas nous arrêter et de nous diriger directement vers le camp de Margherita. Le passage n’est pas un gros problème, c’est juste un carrefour qui relie le Camp de Bujuku, l’autre façon de gravir le pic Margherita.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

Comme je l'ai dit précédemment, du col Scott au camp, le trajet dure environ 30/45 min. Cette section commence dans un endroit rocheux, où les cannes perdent de leur efficacité et où les mains entrent en jeu. Malgré tout, cette partie de la route passe rapidement et nous retrouvons un chemin normalisé.


Rwenzori - Étape 5. Le camp de Hunwick au camp de Margherita

À la fin de celle-ci, nous verrons les premiers kiosques du camp Margherita presque 4500m, avec le cachet du mont Stanley à l’arrière-plan. Couvert de nuages ​​et apparaissant devant nous de temps en temps. Ce qui est amusant, c’est que ce camp, le premier au pied du Stanley, ait été placé ici parce qu’au début du XXe siècle, le glacier Il a atteint ses pieds.

Il est 12h30 et une longue journée nous attend, résolus à relever le défi. Les onglets du haut de la lune. Et comme il ne restait que peu de temps, la première chose à faire était de préparer le matériel d'escalade pour le lendemain. Nous avons ensuite fait un bref tour de la région avant de rencontrer un groupe de Britanniques qui sont descendus du sommet. Les premiers alpinistes que nous avons vus au cours des 3 derniers jours. Un groupe de 4 personnes, toutes très fatiguées, symptôme de ce qui nous attend dans quelques heures ...


Pin
Send
Share
Send
Send