Voyage

Têtes de fer à travers le canal pulmonaire

La traversée de Têtes de fer à travers le canal pulmonaire C'est l'un des classiques hivernaux de la Sierra de Guadarrama. Seulement fréquenté par des randonneurs expérimentés, c’est l’une des nombreuses expériences verticales que Madrid peut nous offrir. Prenons une chose, Iron Heads est la deuxième plus haute montagne de Guadarrama, juste derrière la Peñalara classique et saturée.


Têtes de fer en bas

Têtes de fer à travers le canal pulmonaire

Le point idéal pour commencer l'ascension est à partir de la population Parking Cotos, à 1 830m d'altitude, en direction de Valdeesqui. Nous ne recommandons pas de stationner sur la route qui monte sur les pentes, car la Garde civile emplit ses caisses de tous ceux qui la défient en se garant du côté étroit de la route. Est Recommandé pour arriver bientôt, puisque nous parlons d’un itinéraire de plus de 6h et surtout, d’arriver et d’avoir un bon endroit pour se garer.


Têtes de fer

L’objectif du parcours est de remonter par le canal des poumons jusqu’au sommet des Grandes têtes de fer avec 2.381m et Petites têtes de fer avec 2374m.


Têtes de fer

Le parcours commence au parking Cotos, au bord de la route de Valdesqui. Quelques mètres plus loin, vous atteignez sur la gauche une barrière qui mène au ruisseau du Guarramillas, notre route, ou vers le refuge Pingarron, une autre alternative pour monter aux Iron Heads. À partir de Décembre à fin mai Il est courant de monter ainsi avec des niveaux de neige supérieurs à 60-90 cm dans certains cas. Les premières neiges tombent généralement à la fin du mois de novembre et les mois de janvier à mars sont les meilleures dates pour profiter de la neige dans de bonnes conditions.


Têtes de fer

Les premiers kilomètres de la route se font par un sentier étroit traversant une pinède, en laissant toujours à gauche le refuge de Pingarron et au loin le Peñalara. Cette zone s'appelle la Cerradillas Circus par l'un des ruisseaux qui le passent. Le premier objectif de la route est d’attaquer les principales têtes de fer par le canal des poumons. Dans cette partie de l'ascension il faut à la fois des crampons et un piolet, sauf si vous décidez de gravir le sentier PR-M 27 qui monte d'abord aux petites têtes de fer. Le canal n’est pas trop long, mais il a plusieurs points qui dépassent 45 degrés d'inclinaison, vous devez donc faire très attention s'il y a des couches de glace ou même un risque d'avalanche.


Canal pulmonaire
Têtes de fer

Une fois arrivé aux têtes de fer majeur, il est possible de voir à la fois Madrid, comme lui Vallée de Lozoya. Si vous laissez Madrid derrière vous, sur la gauche, vous pouvez voir à la fois le World Ball, le Peñalara et le monastère de Paular.


Têtes de fer

Si vous suivez les Longue corde dans la direction du malicieux arrivera peu après Petites têtes de fer, moins choquant, mais de hauteur considérable, puisque seulement 7 m sont séparés de son frère aîné. De ce point à Valdemartin Hill, de 2 282 m, tout est pratiquement descendu à la station de Valdesquí.


Globe

Une fois à la station de Valdesqui, allez au désastre écologique ..., suivez une autre corde en direction du parking Cotos pour finir le parcours. La corde peut être faite à la fois à gauche et à droite, bien que suivre le cordier soit beaucoup plus excitant.

Ce sont nos recommandations pour pouvoir faire l'ascension hivernale aux Iron Heads.

Sur la route

  • Le trajet est long, il est pratique de doser surtout lors de l'ascension finale
  • En hiver, les vents peuvent être très forts

Matériel

  • Vous devez porter les deux crampons à opiolet
  • Elcasco est plus que recommandé en cas de glissements de terrain
  • Les raquettes sont optionnelles mais pas nécessaires